Facebook

Twitter

Mobile

Rss






SNJ Radio France : Pour ne pas avoir à se conformer à une décision de justice, une direction choisit de faire chanter les syndicats https://t.co/Hqvtsdc00k
SNJ Radio France : Quand une direction veut remettre en cause la convention collective fraîchement signée... https://t.co/qKYfxKilHY
SNJ Radio France : Communiqué de @SNJ_FTV @snj_rf et SNJ FMM https://t.co/VAfQhSNYgm
SNJ Radio France : .@franceinfo : Incohérences éditoriales et manque de moyens pour la chaîne tv ► https://t.co/Lq87r0HJxq https://t.co/KXhO8WomuF

Partager ce site



Droits d'auteur : des pépettes, un droit de regard et un meilleur accord



Droits d'auteur : des pépettes, un droit de regard et un meilleur accord
Vous toucherez vos droits d’auteur à la fin du mois. 172 euros bruts si vous avez travaillé une année pleine. C’est un montant un peu supérieur à celui de l’an passé.

En avril 2008, 1224 journalistes (cdi mais aussi cdd et pigistes au prorata de leur temps de travail) ont touché cette rétribution. Cette année, vous la toucherez avec un mois de retard, en juin, en raison de « problèmes techniques » indique la Direction.

La Commission de suivi de l’accord Droits d’auteur se réunira de nouveau en septembre à la demande du SNJ, pour étudier les conditions de la reprise de vos reportages, papiers et interviews par www.2424actu.fr, le portail Orange (en version béta actuellement), qui devrait être opérationnel avant la fin de l’année. Nous devons vérifier que nos droits moraux soient respectés sur ce nouveau site qui va regrouper les informations de différents médias, télé, radio, presse écrite.

Les droits moraux, c’est l’autre partie des droits d’auteur. Le droit au respect de votre « œuvre », donc de votre travail. Tout simplement, que vos reportages ou papier ne soient pas coupés, qu’il y ait bien citation des auteurs des interviews. Évidemment, les journalistes doivent être informés de l’utilisation de leurs reportages.

Par ailleurs, nous sommes favorables à des discussions, dès la rentrée, pour envisager un nouvel accord sur les droits d’auteur adapté au nouveau contexte multimédia ; notamment en faisant entrer la SCAM dans les discussions, à l’instar de ce qu’ont fait les journalistes de France Télévisions ou de l’accord avec l’INA qui gère nos archives.

Enfin, le SNJ se félicite que la Direction de Radio France choisisse de limiter les publicités intrusives (pub qui se superposent aux textes, etc), ainsi que les gros volumes de publicité. Nous estimons que nos sites, à l’image des sites internet de la BBC, doivent être financés essentiellement par la redevance et pas par la publicité. Nos auditeurs doivent trouver sur nos pages un « espace préservé » comme sur les antennes. C'est le meilleur gage pour attirer de nombreux internautes sur des sites attractifs.


9 Juin 2009
Lu 4943 fois





L'actu par Chaîne | Audiovisuel public | Pages Pratiques | S N J | Et aussi | Les accords | Qui sommes nous | Nous joindre | Adhérer