Partager ce site







SNJ Radio France : @erenault @Figaro_Economie Ne confondez-vous pas nouvelle convention collective pour les personnels technico-admini… https://t.co/LocNjlKRPB
SNJ Radio France : RT @Anne_Orenstein: On peut aussi relire ce papier sur Philippe Chaffanjon mort il y a 4 ans et pleurer sur France Bleu. https://t.co/Yl7Du…
SNJ Radio France : RT @achass: Ce soir les résultats #Presidentielle2017 ne seront malheureusement pas sur francebleu.fr. La raison c'est qu'il n'y a pas de b…
SNJ Radio France : Présidentielle : France Bleu/France 3, ce n'est pas un partenariat, c'est une... https://t.co/4yZp7urPJo https://t.co/SirBbTl1Gk

Convention Collective : un peu moins pire



Convention Collective : un peu moins pire
En une heure dans le bureau de Jean-Luc Hees, le projet de nouveau système salarial a plus évolué qu’en un an et demi de négociations.

Le PDG de Radio France n’avait, dit-il, « pas mesuré l’ampleur de certains blocages » sur la transparence et les automatismes.

Après cette entrevue, la direction est revenue avec un projet revu et corrigé, qui comporte certaines avancées :


- les promotions resteraient fixes (4,5% pour une pécuniaire, 7% pour une fonctionnelle). On passe de l’opacité totale à un peu de clarté. Une promo serait équivalente d’un salarié à l’autre. Cela rend les carrières plus lisibles, et permet un contrôle d’éventuelles dérives salariales à la tête du client. La grille retrouve une véritable signification : un RR ne pourra pas gagner plus qu’un GR1.

- la grille des salaires est réévaluée de l’échelon RR à GR4. Nos premiers calculs montrent que ce nouveau système nous ferait perdre moins sur l’ensemble d’une carrière. Mais il resterait en dessous de ce que garantissent la grille actuelle et les automatismes Radio France.


Il faudra évidemment affiner les projections. En revanche, pas besoin de calculette pour constater la disparition des paritaires. Votre cas ne pourra pas être évoqué même si vous n’avez qu’une pécuniaire en 5 ans.

Les négociations reprennent ce mercredi matin. Il reste une demi-journée pour trouver un accord. Malgré ce lapin sorti du chapeau de Jean-Luc Hees, on est encore loin du compte


1 Février 2011
Lu 956 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv