Partager ce site







SNJ Radio France : Si la direction des sports les aime, qu'elle dise à @radiofrance qu'il ne faut pas/plus piquer des postes aux local… https://t.co/YLuB4Fgnt1
SNJ Radio France : .@franceinter et @franceinfo sont les radios les plus écoutées dans le Rhône. Pourtant le PDG de @radiofrance veut… https://t.co/2V6WF5BNE0
SNJ Radio France : Le PDG de @radiofrance veut fermer le bureau @franceinter de Toulouse. A-t-il seulement regardé les résultats d'aud… https://t.co/PDHtgCxup4
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Ô Toulouse ! Le SNJ tiendra son 99e congrès annuel les 4, 5 et 6 octobre prochains sur les bords de la Garonne https://t.…

Convention Collective, le pire pour les Assistants



Convention Collective, le pire pour les Assistants
Patrice Papet a parcouru les stations et les rédactions en répétant « la nouvelle Convention Collective sera différente, mais mieux ».

3 semaines de congés en moins, un métier déclassé, une grille de salaire qui n’affiche que des pertes. Voici l’effroyable mieux que la DRH offre aux Assistants d’Edition dans le projet de nouvelle Convention Collective qui a été remis aux organisations syndicales.

Dans le texte, les "congés divers" ont tout bonnement disparu et la Direction, après avoir fait semblant de ne pas comprendre où était le problème, prétend maintenant que « c’est plus juste comme ça » !


Dans le nouveau classement qui établit une future « échelle de valeur » pour les métiers, celui d’Assistant d’Edition se trouve placé en « classe 4 ». Les Attachés de Production sont, eux, en « classe 5 ».

Alors que régulièrement des assistants remplacent des Atta-Pro, cet « écart de classe » est incompréhensible et humiliant.
Et d’ailleurs, la description que le DRH fait du métier d’Assistant d’Edition est tellement pauvre, qu’on se demande si les personnes qui l’ont rédigée savent vraiment ce que font les assistants, pour lesquels il n’y a même pas eu l'un de ces fameux "groupe métier" que la Direction vante tant.

Le « déclassement » de cette fonction, marié à la fin des automatismes imposée à tout le personnel, produit pour les Assistants d’Edition une nouvelle grille où leur salaire, comparé aux grilles actuelles, est en chute vertigineuse, dès la 3ème année.

Déclassement, salaire en chute libre, perte de 14 jours ouvrés de congés (soit 3 semaines réelles de congés) et tout ça pour le seul métier des Assistants d’Edition. Ca parait incroyable et c’est pourtant la stricte réalité.

Ce métier ne compte qu’une trentaine de représentants. La Direction s’est sûrement dit que ces gens-là ne sauraient pas se faire entendre...

Mais quiconque connaît le travail que les Assistants font dans les rédactions nationales, sait combien ils sont précieux, et sait que les journalistes les soutiendront pour faire respecter leurs droits.



12 Mai 2010
Lu 2302 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv