Partager ce site







SNJ Radio France : @erenault @Figaro_Economie Ne confondez-vous pas nouvelle convention collective pour les personnels technico-admini… https://t.co/LocNjlKRPB
SNJ Radio France : RT @Anne_Orenstein: On peut aussi relire ce papier sur Philippe Chaffanjon mort il y a 4 ans et pleurer sur France Bleu. https://t.co/Yl7Du…
SNJ Radio France : RT @achass: Ce soir les résultats #Presidentielle2017 ne seront malheureusement pas sur francebleu.fr. La raison c'est qu'il n'y a pas de b…
SNJ Radio France : Présidentielle : France Bleu/France 3, ce n'est pas un partenariat, c'est une... https://t.co/4yZp7urPJo https://t.co/SirBbTl1Gk

Cadres : la grande arnaque



Cadres : la grande arnaque
Sur le papier, les cadres pourraient apparaître comme les grands gagnants des Disparités (voir notre tract « Nouvelle grille, les gagnants et les perdants ») mais les nouvelles dispositions récemment imaginées par la DRH pour la mise en œuvre de la grille 2010 changent totalement les données.

Au départ, les rédacteurs en chef devaient être simplement positionnés sur l’échelon de la grille correspondant à leur nouvel indice (Rédacteur en chef 4, par exemple, pour 2930 points).

Puis la Direction a estimé que certains n’effectuent pas de réelles tâches d’encadrement et a décidé de les mettre dans d’autres filières. Il ne lui sera tout de même pas possible de baisser leur salaire. Nous avons obtenu l’engagement de la DRH que leur salaire reste identique, prime d’encadrement comprise.

La reforme de l’encadrement ne s’arrête pas là... En Locale, on nous annonce aussi des chefs à deux vitesses : des « petits » et des « grands », non pas en fonction du talent ou de la carrière de chacun, mais de sa... zone géographique ! Les Red chefs travaillant dans la station du délégué régional seraient mieux «classés» parce que supposés avoir plus de travail que les autres. On rêve.

Une autre entourloupe attend les encadrants, et elle est de taille... A la fin de la négociation de 2006, ils recevaient un mail d’Antoine de Galzain, alors Secrétaire Général aux rédactions. Le délégué aux ressources humaines Journalistes annonçait aux rédacteurs en chef « la disparition du distinguo sémantique Red chef de locale. Ils n’y aura plus que des Rédacteurs en Chef, le niveau 1 étant donc l’entrée pour les locales, le niveau 4 l’entrée pour le National ».
Or, voilà que la Direction avoue penser plutôt à des repositionnements « niveau 2 » (mais à salaire constant) pour la majorité des rédacteurs en chef de Nationale.

La Direction est certes souveraine dans la nomination et la gestion de la carrière des cadres. De là à s'asseoir sur sa parole ? Ce n'est pas envisageable : les écrits d'un membre éminent de la DRH engagent forcément toute la direction.


9 Février 2010
Lu 1825 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv