Partager ce site







SNJ Radio France : Si la direction des sports les aime, qu'elle dise à @radiofrance qu'il ne faut pas/plus piquer des postes aux local… https://t.co/YLuB4Fgnt1
SNJ Radio France : .@franceinter et @franceinfo sont les radios les plus écoutées dans le Rhône. Pourtant le PDG de @radiofrance veut… https://t.co/2V6WF5BNE0
SNJ Radio France : Le PDG de @radiofrance veut fermer le bureau @franceinter de Toulouse. A-t-il seulement regardé les résultats d'aud… https://t.co/PDHtgCxup4
SNJ Radio France : RT @SNJ_national: Ô Toulouse ! Le SNJ tiendra son 99e congrès annuel les 4, 5 et 6 octobre prochains sur les bords de la Garonne https://t.…

CPI : la transparence c’est pour quand ?



Aujourd’hui 18 mars, la direction de France Info convie le personnel à une première réunion mensuelle collective sur la future chaîne publique d'information et ses répercussions pour France Info.
 
C’est l’occasion ou jamais de donner des gages de transparence dans un dossier qui en manque tant. L’occasion de répondre aux nombreuses questions que les journalistes de France Info se posent et qui restent depuis trop longtemps en suspens.
 
Qui aura la maîtrise éditoriale de la future chaîne, France Info ou France Télévisions ?
 
Quelle sera la place de France Info vis à vis de ce média global ? Supplétif ou partenaire ?
 
Quel sera le rôle des reporters, des journalistes des services, des présentateurs, des fils rouges dans la grille de la future chaîne de télé ?
 
Combien de postes supplémentaires seront nécessaires pour assurer les missions de France Info sur cette future chaîne de télévision ?  D’où viendront ces postes, création ou redéploiement ?
 
Dans cette configuration, combien de postes la radio va-t-elle perdre au profit de la télé ?
 
Que vont devenir le site de France Info et l’appli ?
 
Quelle est la forme juridique de cette chaîne ? Pour qui les salariés de France Info travailleront-ils demain ? Sous quel contrat ? Avec quelle rémunération ?
 
La direction de France Info et la présidence de Radio France souhaitent « étendre l’empreinte de France Info » (doc direction CCE 8 mars 2016)  en donnant le nom France Info à cette future chaîne. Dans un tel contexte, avec une radio et une télévision portant le même nom mais pas le même contenu, comment le public s’y retrouvera-t-il et combien de temps continuera-t-on à financer les deux ?
 

Quelles garanties la direction de France Info peut-elle apporter sur la pérennité de l’antenne radio ?


Laurent Guimier invite Dominique d’Olne, Directeur des Rédactions Radio de la RTBF pour nous parler de Vivacité. Les journalistes de cette radio filmée sont aujourd’hui en plein conflit social parce que les chefs veulent supprimer les « doublons » en reportage entre radio et télé. La solution préconisée : une grosse interview télé dont les reporters radio récupèrent le son pour réaliser leur sujet. Des journaux en « self production » sont évoqués, faisant ainsi disparaître l’opérateur du son. Est-ce là l’avenir de France Info ?
 
Laurent Guimier, sur France Inter le 15 mars, a déclaré : « c’est quand on est faible qu’on disparaît, pas quand on est fort ». Comment France Info pourra-t-elle encore être forte demain, en étant non pas renforcée, mais remplacée par cette chaîne de télé qui va porter son nom, et dont elle revêtira l’habillage sonore et visuel ?
 
Concernant la grille de France Info 2016-2017, un comité de pilotage est mis en place. Qui participe à ce comité ? Autour de quelle philosophie cette grille sera-t-elle pensée ?
 
Quel sera le rôle des reporters, des journalistes des services, des présentateurs, des fils rouges, des techniciens dans cette grille radio ?
 
Toutes ces questions sont essentielles. La direction de France Info ne peut pas continuellement botter en touche. Il n’est pas trop tôt pour apporter des réponses précises, cette chaîne de télé est censée devenir une réalité le 1er septembre à 18h.


Lire également France Info... Adieu la radio


18 Mars 2016
Lu 1558 fois




Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv