Partager ce site







SNJ Radio France : #cceRF Radio France met maintenant une clause de mobilité dans les contrats des directeurs de Radio Locale
SNJ Radio France : #cceRF un nouvel article du règlement intérieur traite des tenues de travail, des pratiques religieuses ou politiques
SNJ Radio France : #cceRF Nul n'est censé ignorer le règlement interieur qui n'est plus affiché nul part ni remis. Il parait qu'on peut le trouver sur intranet
SNJ Radio France : #cceRF La consommation d'alcool est interdite sur lieux de travail mais @radiofrance va installer un bar au centre de la Maison de la radio

Bleu 107.1 : l’urgence absolue



Le nouveau directeur de France Bleu a été nommé hier lundi 7 novembre 2016.  Au milieu des félicitations d’usage, quelqu’un a-t-il pensé à dire à Eric Revel que la rédaction de France Bleu 107.1 était massivement en grève pour obtenir, enfin, des informations sur son avenir ? Lui a-t-on précisé alors qu’il s’apprêtait à visiter les locaux de la station ?
 
100% des reporters et des présentateurs de la locale parisienne ont cessé le travail lundi, faute d’avoir obtenu la moindre réponse lors de la négociation dans le cadre du préavis. Une réunion surréaliste présidée par Jean-Claude Luciani, Frédéric Schlesinger, Claude Bruillot, Anne Allard-Petit et Jean-Etienne Poirier.
 
Aux revendications de l’équipe de 107.1, à leur inquiétude, il a été répondu que – tenez-vous bien– le projet de "convergence" avec France Bleu natio était prêt, qu’il était "clivant", mais qu’il ne pouvait pas être présenté, car "il fera l’objet d’un point à l’ordre du jour du CE Paris Île de France fin novembre"*. On croit rêver. Ou plutôt pleurer.
 
France Bleu 107.1 sera-t-elle la seule locale à ne pas avoir un directeur et un rédacteur en chef propres ? Pas de réponse franche de la direction qui nous ramène à ce projet "clivant" qu’elle ne peut pas présenter, mais laisse entendre que la messe est dite.
 
France Bleu 107.1 a perdu trois postes en un an. C’est énorme, 20% de l’effectif. Aucune autre radio ne s’est vue appliquer un tel régime de rigueur. Le pire c’est que la direction laisse entendre que ce n’est pas fini.
 
France Bleu 107.1 a connu, depuis la rentrée, une énième modification de sa ligne éditoriale, un appauvrissement selon beaucoup. Cela alors que BFM vient d’ouvrir une antenne à Paris avec pour projet la route, la mobilité, la proximité et le sport, alors que notre locale parisienne abandonne tout cela. Combien de stratégies éditoriales différentes les journalistes de 107.1 pourront-ils encaisser ? Comment adhérer à chaque fois à un nouveau projet et se mobiliser alors qu’on sait qu’il sera remis en question l’année suivante ?
 
Même pour le nom de la station il n’a pas été possible d’obtenir de réponse. A cette locale qui s’appelle juste "France Bleu" depuis la rentrée ; aux journalistes qui ne savent même plus comment se présenter à leurs interlocuteurs, Frédéric Schlesinger a répondu que sur ce point l’avis du nouveau directeur serait recueilli.
 
On n’imagine pas que ce soit le seul sujet sur lequel l’avis d’Eric Revel est requis, alors que figure parmi ses objectifs "développer l'audience de l'antenne en Île-de-France". 107.1 doit donc être l’une des priorités sur le bureau du nouveau directeur. Ce conflit est aussi la démonstration de la détresse vécue par de nombreux salariés du réseau France Bleu. A Eric Revel d’apporter des réponses, de fixer un cap à une radio déboussolée.

► LIRE "Préavis de grève à France Bleu ex 107.1  : écoutez l'incohérence "



8 Novembre 2016
Lu 1926 fois





Radio France | France Inter | France Info | Culture & Musique | France Bleu | Le Mouv